[Atelier PSE] Débat: Avoir un enfant, l’amour, la famille…et bien d’autres choses…

En PSE avec Sonia, notre infirmière et Monsieur Lançon, nous avons parlé de la vie et de l’amour. Nous nous sommes d’abord posés la question :

Qu’est-ce qui fait qu’à un moment donné certains couples pensent à avoir un enfant ?

Voici le compte-rendu de nos échanges qui furent riches entre Oriane, Maxime, Alexandre, Maureen, Adrien et Maëlys !

Avoir un enfant, c’est une évolution dans la vie. Fonder une famille, c’est avoir de nouvelles responsabilités car il faut alors s’occuper de son enfant. Tout le monde veut fonder une famille… Enfin, non ! Certains ne veulent pas d’enfant parce que c’est dur à gérer. Il faut en effet s’occuper de lui quand il est petit, lui trouver une école, faire les papiers, le nourrir, l’habiller… Un enfant, ça demande de l’argent, un travail même si on peut en avoir sans avoir un travail. Le mieux, c’est que ce soit un choix qui soit fait à deux.

Pour élever un enfant, il faut encore de la patience. Quand on fonde une famille, on cherche le bonheur et la joie. On rêve d’une maison, d’un appartement, d’une voiture… D’avoir un lieu, un toit pour être protégé, en sécurité, pour construire des souvenirs.

Avoir un enfant, c’est un projet. C’est le moment quand on le sent. C’est quand il y a de l’amour…

C’est quoi s’aimer ?

Aimer, c’est se faire des câlins, c’est s’offrir des fleurs, se prendre dans les bras, se demander en mariage mais ce n’est pas obligé. On peut s’aimer sans être mariés. S’aimer, c’est s’embrasser, c’est ressentir de la joie, c’est un besoin de tendresse, c’est offrir des choses à l’autre, se donner la main, c’est le cœur qui s’ouvre.

S’aimer, c’est quand l’autre nous manque en cas d’absence, se coller, s’habiller bien pour être beau ou belle pour l’autre, c’est partir en vacances ensemble, se faire une lune de miel, s’offrir des cadeaux pour la saint Valentin, c’est partir en amoureux.

Être amoureux, c’est accepter de vivre ensemble. C’est construire des souvenirs ensemble.

Est-ce que c’est facile de vivre ensemble ?

Des fois oui…des fois non mais c’est ça la vie ! Il faut se faire confiance et il faut bien se connaître.

Est-ce que l’on doit être pareil ?

On doit accepter que l’autre soit différent de nous. On doit se respecter et respecter l’autre. Avant les filles, elles avaient moins de droit. Elles n’avaient pas le droit de travailler, elles restaient à la maison pour faire à manger, pour s’occuper des enfants, pour faire le ménage…

Oriane : Pourquoi c’était comme ça ?

Parce que c’était une société où les hommes avaient plus de droits que les femmes. Par exemple, les femmes n’avaient pas le droit de voter, n’avaient pas de compte en banque et devaient demander de l’argent à leur mari, n’avaient pas le droit de conduire, pas le droit de porter des pantalons, pas de moyens contraceptifs…

Du coup, elles tombaient souvent enceintes et ça faisait des familles nombreuses. Les couples avaient moins le choix pour décider du bon moment pour avoir des enfants. Il n’y  avait pas le droit à l’avortement comme aujourd’hui en France.

Aujourd’hui, avant 3 mois de grossesse, on peut pratiquer une IVG (interruption volontaire de grossesse). Récemment en Irlande, il y a eu un référendum pour décider si on donnait le droit à l’avortement pour les femmes.

Les irlandais ont voté oui ! Il reste des pays en Europe où l’avortement n’est pas autorisé comme en Pologne. Du coup, les Polonaises sont obligées d’aller à l’étranger pour se faire avorter.

Avant le droit à l’avortement en France, beaucoup de femmes mourraient en faisant des avortements clandestins.

Aujourd’hui, en France, faire un enfant, c’est un choix. C’est quelque chose qui doit être réfléchi et pensé. C’est un projet de vie.

La classe Dinamo 2

Ce contenu a été publié dans actualités, DINAMO2, Les classes et ateliers. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.