[atelier histoire] Si vous aviez été à la place des allemands, vous auriez pensé quoi ?

La semaine dernière, nous évoquions en classe l’anniversaire de la chute du mur de Berlin. Pendant près de 30 ans des familles allemandes ont ainsi été séparées.

Si vous aviez été à la place des allemands, vous auriez pensé quoi ?

Alexandre: C’est triste d’être séparé de sa famille. J’aurais eu du mal à le supporter.

Dorian: Sans sa famille, on ne fait plus grand chose.

Johan: Moi, je ne l’aurais pas supporter. J’ai besoin de voir ma famille.

Audrey: Je ne sais pas comment ils ont fait pour supporter cela pendant 30 ans.

Coline: Pour moi, ça serait la fin du monde. C’est comme si le monde s’effondrait autour de nous. Voir personne de sa famille pendant si longtemps…

Anwar: Moi, j’aurais vécu ma vie malgré tout. Qu’est-ce que l’on peut faire d’autre ?

Laura D: Ca aurait été compliqué. Je n’aurai pas été bien. J’aurais ressenti de la tristesse parce que mes proches m’auraient manqué.

Quentin: C’est triste de ne pas voir sa famille.

Maéva: Moi, j’aurai essayé de détruire le mur parce que la famille, c’est précieux.

Alexandre: Moi, j’aurais risqué ma vie pour passer le mur. Et vous Monsieur Lançon ?

Monsieur Lançon: Pour moi, c’est très difficile de répondre. Je ne sais pas ce que j’aurais fait à leur place parce que je ne suis pas dans cette situation. J’aurais vécu cette situation difficilement. Forcément ! C’est une privation de liberté. Je préfère les ponts aux murs ! Mais je ne peux dire aujourd’hui ce que j’aurais fait à leur place. En tout cas, j’aurais essayé de préserver au mieux ma famille dans ce contexte. Je pense que cette question de la famille est centrale. Il faudra faire un débat autour de la famille prochainement…

La classe Dinamo 2

Ce contenu a été publié dans actualités, DINAMO2, Les classes et ateliers. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.