[ Cinéma – Débat ] Le film « Hors normes », la suite…

Aujourd’hui, Nicolas nous raconte le film « Hors normes ».

Le film s’appelle « Hors normes ». Il parlait des handicapés qui ont des difficultés. Ils n’étaient pas bien, mal à l’aise et malheureux. Il y a des pauvres qui n’ont pas de chance. Il y avait un ado avec un monsieur dans le camion qui lui disait de ne pas appuyer sur l’alarme. L’ado répond « Faut pas taper sa mère et il ne faut pas appuyer sur l’alarme. » Mais l’ado a continué à tirer sur l’alarme. Apparemment des personnes l’ont agressé et il s’est mis en colère car il ne se sentait pas bien. Quand l’homme en noir était avec un ado handicapé qui portait un casque, l’homme en noir l’a laissé tout seul. L’ado jouait et d’un coup il a jeté le micro-onde par la fenêtre : j’ai eu peur parce qu’il cassait tout. L’homme l’appelait par son prénom, Valentin, Valentin, Valentin.

Nicolas pendant qu’il travaillait nous a posé une grande question, difficile d’y répondre simplement ! Beaucoup d’élèves de la classe ont vu ce film et ils ont des choses à dire !

Est-ce que dans la vie nous sommes tous handicapés ?

Dylan et Alexandra : « Quand nous sommes dans un IME, nous sommes tous handicapés. Ça, handicapés, on le disait au temps des nazis, à l’époque. Maintenant, on dit en situation de handicap, sinon ce n’est pas respectueux, c’est comme un gros mot.

Alexandra : « Si on me traite d’handicapé, ça me met en colère. »

Dylan : « Moi, ça me passe au-dessus. »

Elysa : « Non, nous on est comme les autres, il n’y a pas de différence. »

Dylan : « Si. »

Alexandra : « Oui, nous avons des difficultés, nous n’avons pas toujours des moments faciles. »

Dylan : « Etre handicapé, c’est avoir des difficultés, certaines peuvent être surmontées. Handicapé, c’est avoir un bras en moins, c’est être en fauteuil roulant. »

Alexandra : « Mais parfois cela ne se voit pas. En fait, dire handicapé ou en situation de handicap, c’est juste les mots qui changent, le handicap lui ne change pas. Si je vais dans la rue, personne ne voit mon handicap. »

Dylan : « Dans la société d’aujourd’hui, cela s’est amélioré, c’est plus facile pour eux de trouver du travail. »

Steven : « Y’ a des lois pour ça. »

Alexandra : « Tut tut tut, je ne suis pas d’accord. Je connais quelqu’un souffrant d’un handicap qui a eu du mal à trouver du travail.

Nicolas : « Non, en fait, on n’est pas tous handicapés. »

Alexandra : « Dans la vie, quand on a un handicap, on doit vivre sa vie. »

Dylan : « On doit faire avec. On n’est pas tous parfaits. Qu’est-ce que cela veut dire d’être parfait déjà ? »

Zoé : « Quand je vois des personnes en situation de handicap cela me touche. Je n’aime pas voir les gens en fauteuil roulant ou enfermés dans un hôpital. Je voudrais que des personnes prennent soin d’eux et les aide à avoir un avenir ou un travail. »

Aïcha : « Moi, cela ne me fait pas rire, je le prends très au sérieux. Espérons que ça va aller mieux pour eux, il leur faudra du courage. Je n’ai pas apprécié un passage du film à l’hôpital, un voisin s’est plaint du bruit que les jeunes faisaient. Un hôpital, ce n’est pas un centre de loisirs, c’est un lieu de soin, c’est là où on se guérit pour aller mieux. Donc ces jeunes avaient bien le droit de faire du bruit. »

Emelle : « Non, nous ne sommes pas tous handicapés. »

Mattéo : « Si, nous avons tous des handicaps, qu’ils soient petits ou grands. »

C’est quoi un handicap ?

Aïcha : « C’est quelque chose qui nous empêche de vivre correctement, un trouble. »

Ce contenu a été publié dans actualités, DINAMO1. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.